Décrire le Mustang, c’est n’utiliser que des superlatifs. Mais il faut bien reconnaître que ce lieu particulier n’a pas d’équivalent dans le monde tellement il est exceptionnel

Tout d’abord, les paysages : Pas un jour sans être ébahi par les formes et les couleurs des falaises. Ceux qui n’y sont pas allés ont du mal à l’imaginer mais une fois sur place, tout le monde est médusé par ce spectacle grandiose. Mais aussi les villages à caractère tibétain avec la surprenante « capitale » : Lo Manthang, la ville fortifiée. Et puis il y a l’empreinte de la religion à tous les niveaux, celle qui forge le caractère d’un pays, et nous dévoile des signes que l’on rencontre partout : Chörtens, murs à mani, labtse… et bien sûr les monastères.

Côté trekking, rien d’extrême puisque l’altitude maximale est de 4300 mètres et les chemins sont en bon état. L’acclimatation est douce et très graduelle, que demander de plus ?

L’avis de Françoise :

Le Mustang est un monde à part. Est-ce parce qu’il y a une taxe spéciale que cet endroit est resté préserver et à l’écart des flux touristiques ? Sans doute, mais aujourd’hui, une piste atteint Lo Manthang et les cartes sont redistribuées. Il est encore possible de voir des endroits superbes, de faire des rencontres authentiques, de visiter des lieux typiques, en jouant avec des itinéraires optionnels, en zigzaguant un peu au milieu de ce labyrinthe de terres et de roches colorées.

Le Mustang est unique au monde et cette sensation est encore présente, tant mieux pour nous ! Ce petit royaume a su préserver son authenticité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *